Le ski, un sport où la sécurité est primordiale

Pour toutes les personnes qui me lisent en ce moment, nous avons tous un point commun, le ski. Ce sport, qui est connu, particulièrement en Occident est un sport attractif mais aussi dangereux.

Dans cet article, je vais parler de la sécurité qui doit être pris en considération pour la pratique de ce sport. De plus, je vais vous parler d’une association qui me tient à coeur. Je vais vous en parler un peu plus tard.

 

ski casque hiver sécurité blog ski alpin ski freestyle ski freeride

 

Comme vous le savez, le ski quand il est pratiqué de différentes manières (ski de loisir, ski de compétition en alpin, ski de bosses, freestyle ou freeride) peut être considéré comme un sport dangereux. Quand on parle de sport dangereux, on parle notamment des risques de blessures. Dans un précédent article, je vous parlais des différentes activités que vous pouviez pratiquer pour vous préparer physiquement à skier. Dans cet article, je vais vous parler de mon expérience suite au risque de pratiquer ce sport et les études qui ont été mises en avant sur le port du casque en sport. Dans un troisième temps, je vous parlerai d’une fondation qu’un ami à moi s’occupe sur les traumatismes crâniens liés au sport.

 

 

 

Nous sommes en 2008, le 03 décembre plus précisément. J’avais alors 16 ans. Durant cette journée, je me suis rendu à l’ouverture d’un domaine de ma station de ski, à La Clusaz. Dans un précédent article, je vous parlais de l’importance de la préparation pré hivernal pour être prêt et apte à skier. Malheureusement, il faut faire des erreurs pour comprendre toute l’importance d’une bonne préparation physique. Alors que je débutai ma première descente, sans un réel échauffement, en skiant à une vitesse assez élevée, j’ai perdu l’équilibre sur une plaque de glace et je suis tombé la tête la première sur de la glace formée par les canons à neige. Bien heureusement pour moi, j’avais pris mes précautions en me munissant d’un casque de ski, lequel c’est fendu en deux. J’ai remarqué l’utilité du casque lorsque j’ai expérimenté ma première lourde chute. Je remercie mes coachs, mes parents qui m’ont toujours incités à protéger la partie la plus importante de notre corps, le cerveau. Après des tests rassurants, le médecin m’a laissé sortir avec un léger traumatisme crânien mais m’a demandé de revenir le voir le lendemain matin, pour savoir si j’avais des symptômes qui pouvait refaire surface. Je n’imagine pas les conséquences si je ne m’étais pas protégé. Cette expérience me rappelle tout les jours, avant une journée de ski, de mettre mon casque dans la voiture avant de me rendre au ski.

 

Dans cette partie, je vais vous parler des différentes études sur le sujet vis-à-vis de la sécurité à skis.

 

Le ski est un sport à risques. Dans le monde de la compétition, certains sportifs se sont grièvement blessés notamment au niveau de la tête. Certains sportifs, après une chute en compétition, ont engagé des pronostics vitaux suite à leur chute à la tête. D’après le journal de l’association médicale canadienne, le fait de porter un casque de ski permet de réduire de 35% le risque de traumatisme crânien. On parle ici de réduire, et pas d’éliminer tous les risques liés à la pratique du ski.

Cependant, en effectuant certains lectures sur le sujet, un site s’est permis de titrer « Plus de mort à cause du port du casque ». Cet article prends en considération le fait, que de plus en plus de gens portent un casque, dans la pratique du ski. C’est une bonne chose car les gens font de plus en plus attention à leur sécurité. Cependant, en regardant plus en profondeur, le site nous dit que portez un casque pousse les pratiquants à prendre plus de risque. De mon point de vue, je pense surtout que le vrai risque d’accident est surtout lié à la vitesse des pratiquants et à la méconnaissance des risques de ce magnifique sport.

Quand quelqu’un qui ne maîtrise pas son engin (ski ou Snow) et se permet de dévaler une piste à haute vitesse et a ensuite un accident et bien oui, le port du casque ne réduira en aucun cas les risques de traumatismes crâniens.  Il y a une mauvaise prise de conscience de la part d’amateurs de ski. Il ne faut pas nécessairement se sentir plus en sécurité grâce à un casque. La sécurité, avec le port du casque, augmente. Cela dit, cela ne pas vous protéger contre les accidents mais réduire vos risques. Un casque n’a jamais empêché deux personnes de se rentrer dedans lors d’une descente à ski. Je pense surtout que les gens devraient être plus encadrés pour se permettre de descendre une piste de ski à haute vitesse. C’est le rôle des écoles d’enseignement du ski qui devrait avoir leurs mots à dire. Et vous qu’en pensez-vous?

 

 

Dans cette troisième partie, je vais vous parler d’une association qui me touche particulièrement. C’est une fondation qui aide les sportifs ayant subi des traumatismes craniocérébral. Le nom de la fondation est Pier-Yves Bouchard. Cette association a pour objectif d’apporter une aide aux sportifs ayant subi un traumatisme ainsi qu’a leur famille. Ils souhaitent sensibiliser la population aux accidents susceptibles de provoquer des traumatismes et ce que vous pouvez faire pour éviter de tels risques. Voici le lien pour la fondation si vous souhaitez contribuer en donnant un don: Fondationpy

 

 

 

En conclusion, suite à mon expérience et aux événements passés de certains sportifs de haut niveau, nous devons tous nous responsabiliser face aux risques liés aux accidents visant la tête. Il faut aussi prendre en considération que certains sportifs faisant de grosses acrobaties sont des PROFESSIONNEL(LE)S et que, malheureusement, il faut être prêt physiquement pour pouvoir exécuter ce genre de prouesses. Chaque personne se doit d’être responsable quant aux risques des sports notamment du ski

 

Laisser un commentaire