5 raisons de venir skier au Québec

Nous sommes en 2015, le 28 avril. Je consulte ma boîte email et je constate que l’UdeS (Université de Sherbrooke) m’a envoyé un courriel. BINGO, je suis accepté pour la rentrée scolaire d’automne 2015. Etant étudiant en Université, et étant d’humeur nonchalante, je n’espérais que très peu être invité à poursuivre mon Baccalauréat (Licence) au sein de cette prestigieuse Université. Suite à ça, je m’organisa. Permis d’études, certificat d’acceptation du Québec etc. Québécoises, Québécois je vous assure, vous êtes chanceux d’éviter ces rudiments administratifs.

Anyway.

C’est alors qu’une petite incertitude me rattrapa. Je pratique le ski, j’enseigne pendant les vacances scolaires et je skie 4j/7 lors de ma saison d’hiver en complétant mes études. Mais est ce qu’on peut skier au Québec ???

Durant ma saison d’été, je commença à me renseigner. Y-at-il des montagnes ? Y-at-il des stations de skis ? Quel est l’altitude du plus haut sommet ? Malheureusement, venant d’une station proche du Mont-Blanc, ma déception grandit.

Je me rappelle d’un certain dicton sur l’alimentation, « tu ne peux pas dire que tu n’aimes pas (légumes, fruits de mers par exemple) si tu n’as jamais goûté ». Je décida d’emporter mes affaires de skis avec moi durant mon échange universitaire. J’arriva en août 2015, accompagné de mon père venant visiter son meilleur ami à Montréal. Mon installation se passa bien, études, les premiers 4@7, 5@8, 6@12, les visites, les partys à Mtl, à Québec etc.

Nous sommes en Novembre, les flocons faisant leur première apparition. « La saison va bientôt débuter », « J’ai hâte de découvrir vos stations ». Etant à Sherbrooke, je voyais la montagne de Orford au loin, durant ma session d’Automne. Début Janvier, je me rendis pour la première fois, à la station de Orford. Contrairement aux idées reçues, je pris du plaisir, malgré que la dénivelée ne soit pas équivalente aux stations françaises, italiennes, suisses ou autrichiennes.

Dans cet article, je vais vous lister les avantages de prendre vos affaires de ski lorsque vous voudrez visiter le Québec l’hiver.

Avant de commencer, si vous prenez vos skis avec vous, choisissez la compagnie Air Canada, car ils vous permettent d’emporter vos skis, snows, sans débourser des frais supplémentaires durant une certaine période (1 décembre au 21 avril)

VOICI LES 5 RAISONS DE VENIR SKIER AU QUEBEC:

  1. Cadre
  2. Qualité/Prix
  3. Ski Alpin
  4. Ski freestyle
  5. Une expérience unique.
  1. Cadre :

Contrairement aux idées reçues, le Québec regorge de stations de skis. Vous pouvez très bien choisir de skier en Estrie, dans les Laurentides, en Mauricie, dans le Centre du Québec, en Gaspésie, ou bien encore proche de la Capitale Nationale. Chaque personne est différente dans les choix que vous ferez en matière de stations et de standing. Pour ma part, la place qui m’a le plus impressionné reste les stations proche de la Ville de Québec.

Pour moi, l’emplacement et le cadre sont très important pour pouvoir profiter pleinement de ma journée. Quand vous vous rendez au Stations de ski de Mont St-Anne ou du massif de Charlevoix,  vous remarquerez qu’ils mettent en avant la vue de leur site.  C’est extraordinaire d’être au sommet de ces deux montagnes et de contempler la vue sur le magnifique fleuve St-Laurent. J’ai été tout aussi surpris par la qualité de la vue de la station de Orford (Estrie)ou on peut apercevoir le lac Memphrémagog.

Mon coup de coeur reste la vue du Massif de Charlevoix:

slide_2.jpg

2. Qualité/Prix:

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, le prix.

En effet, la qualité/prix pour pouvoir skier est très aléatoire. Pour profiter des pistes de skis, vous devez quand même avoir un petit budget. Pour une semaine de ski à Orford, vous devez débourser 280$ (Ski de 6 jours, pour un adulte de 18-64 ans). Pour une semaine de ski à la station de Mont St-Anne, vous payerez 355$ pour 6 jours. Pour ce qui est du massif de Charlevoix, vous devrez débourser 350$ également. Ce sont des tarifs plutôt dispendieux mais dans certaines stations comme Stoneham, le Relais, Bromont par exemple, vous pouvez prendre un pass de soir qui vous permet de skier après votre journée de travail de 16h à 21h en semaine et en week end.

Les prix pour les forfaits sont relativement élevés comparés aux stations d’Europe. N’oubliez pas que vous devez convertir les devises pour obtenir le prix en euro. Cela vous permettra de voir que les tarifs sont abordables pour certains.

Nous allons maintenant voir la capacité des stations en fonction de ce que vous souhaitez pratiquer.

3. Ski Alpin

Pour ce qui est du ski alpin, je vous conseillerai de vous rendre dans la station du Massif de Charlevoix. En effet, lorsque vous arrivez, vous laissez votre voiture en haut de la montagne pour enfin descendre jusqu’au Fleuve et reprendre le télésiège. En regardant mieux, la dénivelée est plutôt agréable pour une personne qui a les jambes et le niveau suffisant pour ne pas s’arrêter. La dénivelée équivaut à 600m. Pour moi c’est vraiment cette station ou je profite le plus et ou je peux m’entraîner en pratiquant.

En plus, vous pouvez pratiquer le hors-piste à travers la zone situé sur la droite du plan ci-dessous. Il suffit de monter pendant 30 minutes et profiter du mont Liguori tout en skiant dans le sous-bois. Avec les nombreuses chutes de neige au Québec, pratiquer dans ces sous-bois est très agréable!

Voici un petit plan des pistes:

plan-des-pistes

4. Ski Freestyle

Pour ce qui est de la pratique du ski freestyle, les stations du Québec regorgent de superbes snowparks (parcs à neiges). La station qui m’a le plus plu pour pratiquer le freestyle, je vous dirais la station de Stoneham. La station dispose de beaucoup de rails mais aussi une ligne de kicker assez sympathique. En plus de cela, on peut aussi faire du pipe (half-pipe, ou demi-lune pour les francophones). Beaucoup de professionnels se rendent à Stoneham. Il y a eu l’organisation d’une coupe du monde pour renforcer encore plus mon analyse sur le sujet. La station de Stoneham a terminé 4ème meilleur snowpark dans tout l’Est Nord-Américain.

5. Une expérience unique

Pour quelqu’un qui vient de la France, avoir connu ma première expérience à l’étranger et de plus avoir eu la chance de skier à 6000km de ma station de ski, cela fut un réel plaisir. J’ai adoré admirer les levers de soleil au massif de Charlevoix, mais aussi profiter du ski de nuit dans certaines stations. Ces expériences m’ont permis d’écrire ces quelques lignes et vous donnez l’envie de partager des vacances en familles ou entre ami(e)s dans la superbe province qu’est le Québec. Si je devais changer d’endroit pour aller visiter des autres destinations ou le ski est roi, je n’hésiterais pas une seule seconde. Je conseille à toutes personnes qui hésitent à prendre leurs skis en voyage au Québec, de les emporter avec eux. Les soupers de nuit dans les différents gîtes et les apéritifs tardifs au coin du feu resteront à jamais gravé dans ma mémoire.

Déjà hâte de recommencer la saison de ski 2017/2018.

En espérant vous voir sur les pistes.

Mathieu Dupont 🙂

Laisser un commentaire