5 conseils pour apprendre à skier :)

Tu souhaites commencer le ski? Et pas être une crêpe comme Madame au-dessus? Ca tombe bien, voici mes 5 conseils pour bien débuter!

Le ski qu’est ce que c’est? C’est un sport de glisse qui consiste à dévaler une piste enneigé à l’aide de skis.

On entends souvent, de la part de débutants « C’est pas pour moi », « C’est trop difficile », « J’ai peur de chuter » etc. Oui vous risquez de chuter. Un enfant qui tente de marcher pour la première fois, chute en moyenne 1500 fois avant de réussir à se tenir droit et marcher. Détrompez-vous, tout le monde est capable de commencer le ski, à n’importe quel âge. Ce sport n’est pas réservé qu’à une catégorie de gens.

Dans cet article, nous allons essayer de vous donnez quelques conseils de bases pour débuter en ski. Malheureusement, mon article ne va pas vous plaire si vous avez prévu d’aller en vacances en stations et que tout vos amis sont des super skieurs et que vous êtes le seul « débutant » du groupe.

Voici les 5 conseils à appliquer pour débuter le ski:

  1. Le matériel.
  2. Choix du terrain.
  3. Etat d’esprit.
  4. Etablir des objectifs
  5. Ecouter votre corps
  1. Le matériel

Vous venez d’arriver à votre station pour les vacances de Noël. Vous avez fait beaucoup de route et décidez de prendre le temps de vous reposer et de découvrir votre village pour la semaine. Si vous arrivez en journée, ne vous précipitez pas chez le premier loueur de ski pour commencer à skier. Comment organiser votre première sortie de ski sans prendre le risque de vous cassez une jambe à la première descente? Pas de panique!!

9h du matin le lendemain : Rendez vous chez le premier ski store qui  semble à votre goût. Ici, je vous parlerai principalement de l’importance de bien choisir votre matériel de ski. Le choix de votre matériel va avoir une réelle incidence sur vos performances futures.

Le choix de la paire de ski:

Petit conseil, si vous n’avez jamais skier, n’allez pas sur le choix des petits skis comme des snowblades. C’est la pire erreur que vous pourriez faire. Pour choisir la paire qui vous conviendra, usez de votre humilité. Cette qualité va faire en sorte que vous choisirez une paire de ski adapté à votre niveau (débutants). Pour une personne débutante, les skis dit de pistes seront privilégiés. Par exemple, essayez de prendre une paire de ski comme ci-dessous:

(Je ne suis pas commandité par Rossignol, c’est juste pour vous donner un exemple)

Demandez à votre loueur de ski, un ski dit « polyvalent » et normalement le skiman, vous donnera une paire à votre taille ou une paire à maximum -5 cm de votre taille. Si il ne le fait pas, rappelez le lui!

Ensuite, très important, le choix d’une bonne paire de chaussures. Vous allez passer plus de trois heures/jour dedans, alors autant que cela soit confortable pour vous.

Pour essayer convenablement vos chaussures de skis, je vous conseille d’acheter des vrais chaussettes de skis. En plus d’être chaude, elles (les chaussettes) vous permettront de savoir si vous êtes suffisamment à l’aise à l’intérieur de votre chaussure. Demandez à votre skiman, une chaussure modéré, confortable, facile à chausser, en demandant un flex de 60/70 car vous êtes débutants, rappelons-le!

Voici un exemple de chaussures confortable avec un flex de 60/70:

Pour terminer sur le matériel, le choix de vos bâtons de skis. Le choix de vos bâtons de skis est l’élément final pour vous permettre de bien débuter votre première journée de ski. Vous devez faire en sorte d’avoir une taille de paire de bâton et une posture adapté comme ceci:

C’est bon, vous êtes fin prêt à commencer votre première journée. Bien sur, habillez-vous chaudement et pensez à bien protéger vôtre tête avec un casque et de protéger vos mains, pieds, et toutes extrémités de votre corps chaudement.

2. Choix du terrain:

Après avoir suivi ces quelques petits tips pour vos débuts, passons aux choses un peu plus sérieuses. En effet, vous sortez à l’instant du skishop et vous vous demandez où commencer vos premières chutes et glissades! Pas de panique, voici les lieux ou tu devras te rendre pour obtenir une progression simple, étape par étape.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la piste que vous allez choisir le matin, ne sera jamais de la même qualité l’après-midi. Les conditions météorologiques varient fréquemment en fonction des vents, de la température, de la composition de la neige, du versant sur lequel vous skiez. Pour bien commencer, essayez de te trouver le plus petit téléski de votre station, celle proche du jardin d’enfant. Il faut que vous puissiez avoir accès à une piste damée et où la sécurité (filets, coussins de protections etc) est présente. vous devez faire en sorte de trouver des terrains qui sont aménagés ou des terrains qui vous permettront d’effectuer des arrêts naturels (cad perte de vitesse totale dû aux mouvements de terrains) comme ceci:

3. »L’Etat d’esprit »

Cette étape est particulièrement importante pour vous permettre de bien commencer le ski. Quand on vous parle d’état d’esprit, on parle d’une manière d’être face à une situation en particulier. vous devez mettre en place une disposition particulière pour mettre toutes chances de votre côté. vous devez faire en sorte de vous dire que, au début vous risquez de tomber, de ressentir pour la première fois la sensation de glisse. Lorsque vous allez commencer à glisser, ce sera un sentiment nouveau. Ne vous en faites pas, vous allez y prendre goût de « glisser » 😉

Il faut que vous appreniez à maîtriser votre peur. Pour maîtriser votre peur, vous devez dans un premier temps, savoir d’où provient cette peur. Est ce que c’est la peur de tomber? Est ce que c’est la vitesse? Est ce que c’est le manque de sécurité etc.

En connaissant ce qui vous fait peur, vous allez être à même de développer et connaître vos limites face à la vitesse, la chute ou autres.

Vous devez principalement vous dire que vous êtes capable d’y arriver. En vous focalisant sur cette pensée créatrice, vous allez pouvoir vous concentrer sur les avantages que de surmonter votre peur. Si je me formate à dépasser mes peurs de la vitesse, par exemple, les prochaines étapes me permettront d’en prendre plus (la vitesse) et ainsi aller chercher plus loin jusqu’à devenir un skieur intermédiaire.

4. Etablir des objectifs

Vous êtes sur les pistes et vous découvrez que de monter sur le tapis ou de prendre le téléski n’est pas si difficile que ça, et bien, vous êtes sur la bonne voie. Une chose que nous enseignons à nos clients, nous moniteur de ski, c’est l’établissement d’objectif(s). Entre autre, que voulez-vous faire? Vous voulez être autonome lorsque vous skiez? Vous souhaitez continuer d’avoir un sentiment de plaisir lorsque vous glissez? Vous arrivez à glisser mais vous voulez effectuer vos premiers virages?

C’est très simple, se fixer des objectifs est la première étape. Lorsque vous savez ce que vous voulez, la deuxième étape s’en suit. Cette deuxième étape s’intitule, la concentration. La concentration permet de vous focaliser à 100% pour atteindre vo(tre)s objectif(s). En d’autre termes, c’est mettre l’énergie physique et psychologique en place pour réussir. La troisième étape, est d’ordre plus psychologique car elle vous permets d’être dans la phase dite de « visualisation ». Cette phase permet à votre esprit de se projeter sur ce que vous allez accomplir. En vous projetant, vous anticipez votre réalisation et vous mettez plus de chances de votre côté pour réussir votre objectif.

5. Ecouter votre corps

Le ski est un sport. Et qui dit sport, dit exercice physique. Alors vous devez impérativement être à l’écoute de votre corps. Généralement, les après-ski et les sorties tardives ne font pas du bien à votre corps, loin de là. Mais vous me direz, « je suis en vacances, je peux profiter quand même ». Bien sur, tout dépends donc de ce que « vous » voulez. Généralement pour quelqu’un qui débute, une bonne heure et demi de ski est optimale. Vous pouvez en faire toute la journée mais une pause à chaque heure trente vous permettra de mieux vous concentrez et de progresser plus rapidement. Chaque personne est différente mais sachez être à l’écoute de votre corps pour éviter tout accident si redouté par les vacanciers.

En conclusion, ces quelques conseils vous permettront de mettre en place un véritable plan de match lorsque vous voudrez commencer ce sport qui passionne des millions de personnes dans le monde. Je ne vous dis pas que c’est « LA » solution miracle mais elle vous permettra d’éviter les blessures et les frustrations. Ces outils vous aideront à vous faire plaisir et qui sait peut-être vous donnez le goût d’enseigner ce sport.

Mathieu Dupont.

Laisser un commentaire